Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Abies

Appartenir à une Union, Fédération... un leurre ?

Appartenir à une Union, Fédération... un leurre ?

Bonjour à toutes et à tous,

Voici une info très intéressante provenant de l'Union Française de Médecine Traditionnelle Japonaise concernant l'Ufpst et le fameux SPS...

Ceci rappellera certains souvenirs quant à mon départ houleux lorsque j'ai décidé de quitter l'Ufpst il y a quelques temps...

Bonne lecture et bonne réflexion à tous !

"Un Titre Professionnel, un leurre !?!?

Le très récent syndicat professionnel SPS fait sa publicité en annonçant qu’il a obtenu une reconnaissance de la profession de « spécialiste en shiatsu » et l’obtention d’un titre professionnel… Annonce fort alléchante que nous avons examinée de plus près… Avant un examen plus détaillé, sachez que l’obtention de ce titre n’est pas obligatoire à titre individuel et que, si vous êtes praticien de shiatsu, votre exercice ne s’en trouvera pas modifié parce que vous l’aurez ou parce que vous ne l'aurez pas. Votre quotidien ne changera pas !! Il pourrait éventuellement influer l’avenir de la profession mais dans les lignes qui vont suivre, nous vous expliquerons qu’il s’agit surtout d’une lutte de pouvoir... Bien que l’obtention d’un tel titre représente une réelle avancée pour la profession, l’examen de son contenu nous fait très largement regretter ce qui n’est finalement qu’un leurre… En fait, bien que le titre en question mentionne bien le shiatsu en intitulé, le référentiel d’activité pourrait être celui de n’importe quelle technique, de n’importe quelle profession d'aide. On y apprend que le praticien de shiatsu doit être capable de “créer un climat de confiance permettant à la communication de s’établir “ (c’est la moindre des choses), de “mettre en place une relation d’aide“ (on ne nous dit pas comment), de “mobiliser ses connaissances en énergétique orientale et ses connaissances techniques afin de réaliser un bilan énergétique “ (on ne ne peut pas plus vaste ni plus flou...On ne nous dit pas en quoi consiste ce bilan ni comment l'utiliser...), “d’assurer un suivi “ (on ne nous dit pas comment), etc… Mais surtout aucun mot sur la technique du shiatsu, le cœur de notre profession ! Rien sur les objectifs et les mécanismes à l’œuvre dans la technique… Rien sur les connaissances pourtant indispensables en anatomie / physiologie / physiopathologie ! Rien sur les connaissances à acquérir sur les principes de la Médecine Traditionnelle Japonaise… Mieux encore, il n’est à aucun moment fait référence au Japon et à la Médecine Traditionnelle Japonaise ! Grace à ce syndicat professionnel et par l’intermédiaire de ce titre, le shiatsu devient une technique française qui s’affranchit totalement de ses racines, de son histoire… À quoi bon s’embarrasser de tout cela !!! L’histoire se répète et, une fois de plus, le français souffre de son complexe de supériorité : nous savons bien mieux que les japonais comment faire du shiatsu en France… ou comment faire du shiatsu à la française !!! Effectivement, il n’y a qu’un pas à faire - et beaucoup l’ont franchi sans même s’en rendre compte - entre une pratique sincère du shiatsu japonais en France et une pratique d’un shiatsu à la française empreint parfois d’un exotisme qui frise le ridicule. Mais ceci est un autre sujet… L’intitulé retenu pour ce titre nous interroge également. Si le shiatsu est une spécialité, nous voudrions bien savoir de quelle profession elle en est la spécialité… Parmi les titres « Spécialiste » trouvés auprès du CNAMS, la plupart (nous n’avons pas tout vérifié) sont des spécialités d’une profession : Mécanicien spécialiste automobile, Manager spécialiste du textile, Opérateur spécialiste station-service, etc… Il nous semble que le shiatsu mérite toute sa place parmi les professions et ne peut se résumer à une spécialité... Pourquoi ne pas avoir utilisé cette démarche d’obtention d’un titre professionnel pour rassembler les praticiens, les Ecoles, les Fédérations, les Syndicats, autour de ce thème fédérateur ? Dès les années 2000, M. Thierry Riesser, et la FFSTJ dans ses pas, tentait de réunir autour d’une table les responsables des différentes structures afin de se rassembler, de s’unir et de travailler ensemble pour structurer notre profession, et la rendre plus lisible par les pouvoirs publics. Certains membres de l’actuel SPS ont participé à ces réunions en manifestant une réelle réticence à s’unir et à travailler ensemble… à faire fi des rivalités passées, de son confort personnel pour construire ensemble l’avenir de notre profession… Avec ce Titre Professionnel, c’est la porte ouverte à tout… et, malheureusement, à n’importe quoi !!! Mais il est vrai que le flou dans lequel baigne notre profession grâce à ce titre, évite à chacun de se remettre en question et ménage par conséquent les susceptibilités et les égos… Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, tout le monde fait du shiatsu ! " Tiré du site : http://www.ufpmtj.net/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article